vendredi 17 février 2012

recette de base pour macérats huileux


Les macérâts huileux sont des macérations de plantes ou de fleurs que l’on fait macérer dans de l’huile. La procédure est relativement simple et on peut en faire de toutes sortes.
Il est nécessaire de bien choisir les huiles que l’on utilisera pour les macérâts. Il est préférable qu’elles soient non raffinées, de première pression à froid et si possible de nature biologique. Si la mention de premières pression à froid n’est pas mentionnée, c’est souvent que l’huile est raffinée, chauffée et de qualité pas tip-top ! Je trouve les miennes au rayon bio des magasins bio, elles sont moins cher que chez AZ en plus une grande quantité, ce qui n’est pas négligeable quand on se lance dans les cosmétiques bio. 

Les premiers macérats que j’ai fait, l’année dernière était avec de l’huile de pépins de raisins parce qu’elle est relativement inodore et présente les caractéristiques d’une huile sèche qui pénètre très facilement  dans la peau. Elle est accessoirement aussi émolliente, antioxydante et régulatrice du sébum. J’avais fait un macérât de bellis (pâquerettes) pour l’utiliser en soin du buste et de la poitrine (effets tenseurs), un macérât de lavande, parce que j’avais plein de fleurs de lavande séché pris chez mon gourou (il faut que je vous en parle !!) et par la suite, un macérât de lierre grimpant (pour son effet contre la cellulite) 

 Cette année, j’ai fait plein de macérât. 

 Un de pétales de rose (de chez mon gourou !)qui peut être idéal pour les rides, crevasses, vergetures, cicatrice, exéma, acné (tout un programme !!!)

Un de lavande à nouveau (j’en utilise pas mal dans mes barres de massage ou petits savons melt and poor !)

 Et un thé vert pour ses propriétés antioxydante, qui apporte de la vitamine C et qui peut-être utile dans les crèmes minceurs.

J’ai fait ces trois là avec de l’HV de carthame qui bonne pour la régénération cellulaire, qui apporte des actifs antioxydants, anti-âge et qui est restructurante et relipidante. Elle a une bonne odeur de noisette pour ceux qui connaissent. Par contre, par la suite, j’ai vu que cette huile avait un fort pouvoir oxydant. C’est-à-dire qu’elle peut vite rancir, perdre de sa couleur, de son odeur et devenir par la suite toxique. Ainsi, j’ai complété ces macérâts avec une quinzaine de gouttes de vitamine E de chez AZ qui a une action antioxydante et de préservation des huiles.

J’ai aussi fait  un macérât de vanille pour ses propriétés assouplissantes, adoucissantes et nourrissantes  pour l’odeur avant tout…

Un de cannelle (antiseptique, tonique et stimulante)

 Et un de calendula (trouvé chez Velan, boutique indienne à Paris et noté « bio » en plus !) qui est cicatrisant, adoucissant, anti-inflammatoire.

J’ai fait ces trois là, avec de l’HV de sésame qui est restructurante, hydratante, absorbante des rayons UV, assouplissante et également anti-oxydante et anti-âge. Malheureusement, je me suis rendue compte que je n’appréciais pas fortement l’odeur de sésame. Qu’importe, pour celui de vanille, c’est vraiment son odeur qui a pris et c’est une tuerie ! Celui de cannelle a moyennement pris (pas  d’odeur), je ne sais pas si je l’utiliserais. 


Mode d’emploi :
Utiliser un contenant, type bocal, pot de confitures, préalablement désinfecté, y mettre les plantes ou fleurs ou gousses de vanille, remplir d’huile pour recouvrir le tout. Mettre une dizaine de gouttes de vitamine E si votre huile est potentiellement oxydante. Fermer le couvercle.
Ensuite, plusieurs options s’offrent à vous. J’ai lu plusieurs avis sur la question. Mes touts premiers macérâts ont été fait pendant l’été et je les mettais sur le bord de la fenêtre à prendre le soleil, la journée (j’avais recouvert les bocaux de papier kraft pour que la lumière n’arrive pas directement dessus). Les six derniers ont été faits il y a quelques semaines, j’ai donc, privilégier la méthode « ombre » en les secouant de temps en temps et ça a très bien fonctionné aussi.
Attendre le plus longtemps possible, entre trois semaines et un mois, c’est pas mal déjà.
Pour le passer, il suffit de s’équiper d’un entonnoir et d’un filtre à café (végétal et bio serait un plus…) pour filtrer les fleurs, plantes… et le faire couler dans un autre bocal stérilisé…
La conservation se fait en fonction de la date de conservation de vos huiles végétales.
Ensuite, je vous invite à vous renseigner sur ce qu’il y a de mieux à faire macérer, les racines ou les feuilles de certaines plantes.
J’ai aussi eu des versions différentes sur l’utilité de faire macérer du sec ou du frais. Le problème du frais est que le produit contient encore de l’eau qui peut se diffuser dans l’huile et être responsable de moisissures. Moi, j’ai toujours privilégié les plantes sèches pour cela (sauf pour le lierre et les pâquerettes, mais je les ais quand même fait sécher pour que l’humidité disparaisse
Les méthodes que j'ai appliquées sont donc celles de la macération à froid, on peut aussi aller plus vite en les faisant à chaud, au bain-marie. Je n'ai jamais essayé et préfère être patiente avec les "à froid".
Il y a aussi possibilité de les booster avec une yaourtière.
on peut faire plein de macérâts de différentes sortes : de carottes, de menthe, de thym, de violettes, de brocoli (pour les cheveux) et de poudre aussi...

Si certaines veulent plus d'informations sur la méthode de macération à chaud, je ferais un post là-dessus!

8 commentaires:

  1. sympa ton p'ti topo sur les MH ! ;)
    J'adore faire des macérâts ! Je fais : calendula, lavande, coco-cannelle-vanille, vanille, boutons de rose, menthe poivrée, tonka...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, il faut que j'en fasse d'autre, mais je suis assez déçue par celui de cannelle (pas d'odeur spécifique qui en ressort à part l'HV d'origine que je kiffe pas beaucoup : sésame)

      Supprimer
  2. ça fait un moment que j'ai envie de m'en faire, il faut que je m'y mette ! Par contre je suis étonnée de ton point de vue sur l'huile de pépins de raisin... je trouve son odeur insupportable, je l'ai acheté en magasin bio, donc je pensais que c'était parce qu'elle n'était pas désodorisée, mais apparemment c'est juste moi qui trouve qu'elle pue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'odeur ne m'avait pas spécialement gênée, néanmoins, je n'en ai jamais racheté...là je tente à nouveau un macérat de vanille mais dans l'HV tournesol cette fois!

      Supprimer
  3. ma nsp m'avait offert un macerat home made a la vanille et canelle;...mmmmh!!
    moi je n'ai pas fait encore de macerat moi meme, jeles achete encore!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, qui fais pourtant de si belles recettes!
      c'est tellement simple; tu vas pouvoir rajouter une corde à ton arc!

      Supprimer
  4. Indépendamment de la réception quotidienne de traitements de dépôt injectables oraux ou futurs, ceux-ci nécessitent des visites de soins de santé pour le traitement et le suivi de la sécurité et des interventions. Si les patients sont traités suffisamment tôt, avant que le système immunitaire ne soit gravement endommagé, l'espérance de vie est proche de la normale tant que le traitement est réussi. Cependant, lorsque les patients arrêtent le traitement, le virus rebondit à des niveaux élevés chez la plupart des patients, parfois associés à une maladie grave parce que j’ai vécu cela et même à un risque accru de décès. Le but de «guérir» est en cours, mais je crois toujours que mon gouvernement a fabriqué des millions de médicaments antirétroviraux au lieu de trouver un traitement. pour le traitement et la surveillance en cours. Les ARV seuls ne peuvent pas guérir le VIH, car parmi les cellules infectées se trouvent des cellules de mémoire CD4 à très longue durée de vie et éventuellement d'autres cellules qui agissent comme des réservoirs à long terme. Le VIH peut se cacher dans ces cellules sans être détecté par le système immunitaire du corps. Par conséquent, même lorsque le TARV bloque complètement les infections ultérieures de cellules, les réservoirs qui ont été infectés avant le début du traitement persistent et le VIH rebondit si le traitement est interrompu. «Cure» pourrait signifier une guérison par éradication, ce qui signifie débarrasser complètement le corps du virus réservoir ou une guérison fonctionnelle du VIH, où le VIH peut rester dans les cellules du réservoir mais le rebond à des niveaux élevés est empêché après une interruption du traitement.Dr Itua Herbal Medicine me permet croit qu'il existe un espoir pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, de la schizophrénie, du cancer, de la scoliose, de la fibromyalgie, de la toxicité de la fluoroquinolone
    Syndrome Fibrodysplasia Ossificans Progressiva.Fatal Familial Insomnia Factor V Leiden Mutation, Epilepsie, maladie de Dupuytren, Desmoplastic tumeur à petites cellules rondes Diabète, maladie cœliaque, maladie de Creutzfeldt – Jakob, syndrome de Fatigues chroniques, syndrome de Fatigues chroniques, angio-amyloïde cérébral, Ataxie, Maladie d'Alzheimer, carcinome corticosurrénal.Asthme, maladies allergiques.Hiv_ sida, herpès, maladie inflammatoire de l'intestin, maladie du côlon, diabète, hépatite, j'ai lu en ligne comment il a guéri Tasha et Tara, je l'ai donc contacté via drituaherbalcenter@gmail.com même whatsapps +2348149277967 crois-moi qu'il était facile j'ai bu son médicament à base de plantes pendant deux semaines et j'ai été guéri de la même façon que le Dr Itua n'est-il pas un homme étonnant? Oui il l'est! Je le remercie beaucoup et je vous conseillerai donc si vous souffrez de l'une de ces maladies. Veuillez le contacter, c'est un homme bien.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis assez audacieux parmi beaucoup d'autres pour déclarer qu'il existe maintenant un remède puissant à cette maladie, mais que beaucoup l'ignorent. J'ai découvert que j'avais été infecté par le virus il y a 3 mois, après un examen médical. Mon médecin m'a dit et j'ai été choqué, confus et me suis senti comme mon monde s'est effondré. J'étais en train de mourir lentement à cause de l'annonce de mon médecin mais il m'a assuré que je pourrais quitter une vie normale si je prenais mes médicaments (car il n'y avait aucun traitement médical connu contre l'herpès). Je suis allé d'églises en églises, mais j'ai vite constaté que mon cas nécessitait une attention urgente car je devenais mince, de peur de mourir de sitôt. Pour tenter de trouver une solution durable à ma situation difficile, j'ai cherché des solutions issues du monde des plantes médicinales. Je suis allé en ligne et j'ai recherché tous les puissants praticiens trado-médicaux que je pouvais traiter, car j'ai entendu dire que les herbes africaines guérissaient le syndrome de l'herpès. Après un peu de temps sur le Web, je suis tombé sur un Dr Itua (un puissant docteur africain en plantes médicinales), qui m'a proposé de m'aider moyennant des frais monétaires. Je devais me conformer car c'était mon dernier arrêt de bus pour recevoir une guérison parfaite. Ma dernière résolution était de me suicider si ce plan échouait. Enfin cela a bien fonctionné. Il me donna quelques pas à suivre et je suivis méticuleusement toutes ses instructions. Le mois dernier, pour être plus précis, je suis retourné à l'hôpital pour effectuer un autre test et, à mon grand étonnement, les résultats ont montré que le négatif, le Dr Itua peut aussi guérir la maladie qui suit… Cancer, VIH, herpès, hépatite B, inflammation du foie, Diabète, Fribroïde, Lymphome non-Hodgkinien, Cancer de la peau, Cancer utérin, Cancer de la prostate, Infertilité, Fibromyalgie, Obtenir votre dos, Als, SYPHILLIS, Maladie génétique, Épilepsie, Maladie de Parkinson..Vous pouvez vous libérer de ce virus Herpès par consulter ce grand docteur africain en herbes via cet e-mail: drituaherbalcenter@gmail.com ou appeler et whatsapp lui au +2348149277967 Il vous aidera et son médicament à base d'herbes est sûr. il a le remède contre toutes les maladies. Vous pouvez me parler sur INSTAGRAM..tashamoore219 ....

    RépondreSupprimer

Donne tes impressions, pose tes questions, partage tes 'tits trucs avec moi....si le cœur t'en dit...